Hold-up

Publié le par zorba

 

 

 

Vous pensiez peut-être avoir tout vu, compris le monde, percé les secrets de l'âme humaine ? Pas si vite, camarades ! Doutez de tout, même de votre bonne foi, de votre sincérité. Elles ne vous valent ni mérite, et moins encore reconnaissance.

Jim Nocholson – et non pas Jack – 30 ans, caissier depuis plus de deux ans dans une succursale de la Key Bank à Seattle voit entrer dans son établissement un homme portant casquette, lunettes de soleil, qui pose son sac noir sur le comptoir et demande l'argent de la caisse. Ah vous la connaissez...? Bon alors, je poursuis pour ceux qui ne la connaîtraient pas : Jim Nocholson – et non pas Jack – demande tout de même à l'inconnu, par acquit de conscience, qu'il lui montre son arme. Dans la vie, il vaut mieux savoir à qui l'on a affaire. Aussitôt l'autre détale comme un lapin qui aurait vu un fantôme. Pourquoi pas un fantôme... si je veux...! Jim aurait dû en rester là, mission accomplie... Mais non, il se lance aux trousses du détrousseur. Ah vous la connaissez...? Bon, vous connaissez tous, mais laissez-moi continuer quand même, moi je ne la connais pas. Jim rejoint le mec, le plaque au sol, et le remet à la police. Sacré bonhomme, le Jim. Cà aurait pu être Jack. Et qu'est-ce qui arrive... ? Ayant délaissé la garde de sa banque, un comparse s'y introduit, et vide la caisse en toute tranquillité. Vous la connaissiez ? Eh bien non ! C'est pas çà. Alors, on fait moins les malins... La suite...? Racontez-là, si vous la connaissez. Eh ben la suite, la voilà : deux jours plus tard, Jim Nicholson – et non pas Jack – est viré de sa banque. Et paf. Comme çà. Sans commentaire. Sans commentaire de la part de son patron, bien sûr. Parce que de ma part, des commentaires, j'en aurais à faire, n'est-ce pas...! Et pas qu'un. Vous pareil ? Mais dites-donc, c'est qui qui texticule ici...!

Bon. Il faut se mettre dans la peau du patron qui envoie la lettre de licenciement. Il se dit peut-être la chose suivante : « Le hold-up ayant raté, l'homme ayant pris la fuite, mon Jim Nicholson a voulu jouer au shériff, et çà, c'était pas son boulot. L'affaire aurait pu mal tourner dans la rue. Viré ». Dans les banques, on aime la discrétion.

Cà tient debout, non ? En termes de psychologie banquière.

Ou alors, il y a peut-être mieux.

Je suis banquier. J'envoie un type dévaliser ma propre banque. Mais attention, sans arme. Et sans menace. Un type entre dans une banque, demande de l'argent. Quoi de plus normal. Si çà loupe, si çà ne marche pas au flanc, il ne risque rien. Il ne me dénoncera pas pour se décharger. « Ben non Monsieur le juge, j'ai juste demandé de l'argent, on m'en a donné. Qu'est-ce que j'y peux moi. C'est tout juste si Monsieur Jim Nicholson ne m'a pas forcé à le prendre, l'argent. D'ailleurs, à bien y réfléchir... »

Donc impunité parfaite pour le détrousseur envoyé par mes soins. Et moi, je suis assuré jusqu'aux oreilles. On partage, et je me fais rembourser par l'assurance. Cà paye le séjour à Acapulco. En banque, y a pas de petit bénéfice. Donc Jim Nicholson, qui a fait échouer mon stratagème ? Viré.

Ou alors... Ah mais là, on entre dans le piège machiavélique, qui va se solder par le licenciement de Jim Nicholson, qui n'est pas Jack. Sinon, çà se passerait autrement.

Voici ce que le voleur, livré à la police, raconte :

« J'entre dans la banque, pour ouvrir un compte, et voilà pas que ce Jim Nicholson me dit de sortir mon arme. Quoi ? Mais il est malade, ce mec. Aussitôt, je prends mes jambes à mon cou, on sait jamais, avec les fêlés. Et le voilà qui me poursuit dans la rue, me plaque au sol, et se met à me tabasser comme un dingue avant d'appeler la police. Ah mais je ne vais pas me laisser faire, hein ! J'ai confiance en la justice de mon pays. Je vais porter plainte... Demander des dommages et intérêts... »

Le patron de la banque, convoqué aux flics, veut aussitôt étouffer l'affaire... Que diraient les clients...? Et raque le détrousseur. Jim Nicholson ? Un caractériel. Viré. Ce con.

Alors...? Vous pensiez avoir tout vu...?

Publié dans humour littérature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Bizarre cette histoire...Je rexonnais n'y avoir pas compris grand-chose.Le volé serait un voleur alors? Ou le défenseur serait l'attaquant?Bon, je crois que j'ai le tournis là... Bonne nuit et bises à toi 
Répondre
Z
<br /> <br /> C'est juste un jeu d'hypothèses parce que je n'ai rien compris non plus aux raisons de son licenciement.... C'est juste pour dire que les motivations humaines sont parfois loin d'être claires<br /> n'est-ce pas...?<br /> <br /> <br /> <br />
R
J'ai raté un truc ou il a été viré parce qu'il a abandonné son poste  et a ainsi permis un vol ? On peut aussi imaginer qu'il a fait un numéro de cirque avec un complice si on  extrapole , non ? Finalement , ce caissier n'est pas un bon professionnel  pour la banque  ; il peut toujours se reconvertir dans le rugby (plaquer au sol ) ou comme chasseur de prime (courir après les  méchants) ...
Répondre
Z
<br /> <br /> Eh ben justement, on n'en sait rien, pourquoi il a été viré...On spécule...<br /> Chasseur de prime ! à condition de ne pas trop réfléchir à la déontologie, çà doit être passionnant çà : le gibier est de même force.<br /> On finira par y venir... çà fera des économies en forces de l'ordre.<br /> <br /> <br /> <br />
L
Quand il s'agit d'argent (de sexe et de pouvoir aussi), on est loin d'avoir tout vu ! Ennfin le Jim est un peu trop zèlé, mais de là à le licencier ...
Répondre
L
Quand il s'agit d'argent (de sexe et de pouvoir aussi), on est loin d'avoir tout vu. Enfin, le Jim est certainement un peu trop zèlé, mais de là à le licencier ...
Répondre
Z
<br /> <br /> Ah bon ...? De sexe aussi ? Faudra que je me renseigne...<br /> <br /> <br /> <br />
O
Quel être compliqué ce Jim - et pas Jack - D'abord il n'avait qu'à faire ce qui lui était demandé, ensuite il pouvait détrousser le détrousseur si ça lui chantait ! Complétement "décalé" dans sa stratégie. Où lorsque l'égo se met à enfler ....Hé hé hé c'est la rentrée Grand ZZZZZZZ, enfin les zigomatiques se décoincent pour nous. A extrêmement très bientôt.osiris
Répondre
Z
<br /> <br /> Zigomatiques coincés...? Hop, un texticule avec un gand verre d'eau ! Ou un petit coup de rosé bien frais, c'est pas contre-indiqué...Salut Ôdivinsiris...<br /> <br /> <br /> <br />